• Arles cité d'habitats bourgeois et ouvriers

    Arles possède une multitude de maisons bourgeoises : les hôtels particuliers notamment du XVIIème siècle à l'architecture classique dont ce siècle est la période la plus tendance : respect et application des canons architecturaux de l'époque. Cf "les hôtels particuliers d'Arles" Odile Caylux.

    Deux siècles plus tard avec l'arrivée du chemin de fer et l'implantation des ateliers du P.L.M, la ville sort de ses murs et des lotissements ouvriers sont construits. A partir de 1845, une nouvelle population ouvrière émerge et  a pour conséquence une croissance urbaine, un étalement des îlots d'habitations et la croissance de lotissements destinée à la classe ouvrière. Les maisons y présentent une typologie simple et modeste mais tout à fait digne d'intérêt patrimonial. 

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :