• BLOG EN PAUSE

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Les fours à chaux des chaufourniers.

    Les fours à chaux : emplacements de ce anciens fours à chaux visités dans les Alpes.

    Dans diverses localités notamment dans les villages se trouvent des traces d'anciens fours à chaux :

    Ainsi, dans les Alpes  les fours à chaux produisaient l'ensemble des enduits nécessaires pour la construction des habitations villageoises.

    Pour ce faire, les ouvriers se servaient de leur proche environnement : le calcaire de la montagne, le bois des forêts et l'eau des torrents montagnards.

    Les blocs de calcaires  étaient brisés à la masse et chauffés dans un four à bois avoisinant les 1000° .La chaux ainsi obtenue était refroidie dans les cours d'eau du voisinage.

    Le mélange devant devenir un enduit était confectionné comme suit : la chaux sortie du four et refroidie  était mixée avec du sable des rivières et des torrents avoisinants ou d'autres agrégats.

    Cet enduit servait de joints entre chaque pierre des constructions ainsi qu'à l'enduit des façades.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • villages de Haute MaurienneRêve d'acquisition : achat, travaux de rénovation, et d'aménagement du proche environnement, taxes annexes, fiscalité,

    Demande de livraison de "grebons" à déposer sur ma galerie : habitation située près du pont romain.

    villages de Haute Maurienne

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Un musée au coeur d'un monument historique. Le bâtiment qui abrite le musée est l'Hôtel de Laval palais construit au tout début du 16ème siècle par Honorat II de Castellane, devenu collège de Jésuites au 17ème siècle.

    En 1906, Frédéric Mistral y aménage le musée et au 21ème siècle le musée devient propriété du Département qui entreprend une importante rénovation du bâtiment et du parcours muséal ceci jusqu'en 2020.

    Lieu emblématique des explorateurs d'autres temps et lieux, le musée arlaten vient d'ouvrir ses portes après plus de onze années de travaux. Ce lieu offre une balade de l'époque romaine au 21ème siècle.Ce musée ethnographique abrite l'ensemble des collections relatant les façons de vivre, de travailler, de se vêtir de l'ensemble des provençaux.

    Il convient aussi de faire honneur au poète écrivain Frédéric Mistral du 19ème siècle, défenseur du Félibrige référence de la langue et de la culture provençale.

    Le museon arlaten crée en 1899 par le poète Frédéric Mistral, présente une riche collection d'objets ethnographiques. Par des mises en scène variées retraçant une histoire de muséographie, le musée évoque et interroge la société provençale d'hier et d'aujourd'hui....

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  • Lieux de talents des plantesLac de Luitel près de Grenoble tourbière.

    Les tourbières et les zones humides s'avèrent être de véritables lieux de talents des plantes : le jury est constitué de plantes, les candidats sont des plantes et les rabatteurs des insectes et bestioles de toutes sortes.

    Issues d'une évolution millénaire de la nature ces 2 lieux font l'objet d'une observation accrue car ils possèdent une vie constituée de flore et de faune très dense.

    La composition des tourbières est faite de restes de végétaux mal décomposés et d'eau. En France ces endroits sont présents à plusieurs endroits, où règne une météo constituée très régulièrement de neige, pluie et de températures assez faibles : Normandie, Jura, Alpes, Camargue ....

    Jusque dans les années 50 les mottes de tourbe furent utilisées comme combustibles quoique faibles en production de chaleur. Les tourbières ont été exploitées de manière familiale, artisanale et industrielle. Cependant de nos jours mon questionnement est le suivant : avec l'énorme pollution qu'ont reçu ces tourbières leurs mottes sont-elles encore utilisables sans danger pour la santé ?

    Une motte de tourbe extraite doit être mise à sécher avant utilisation si bien  que pour chaque motte d'un poids de plusieurs kilogrammes il n'en reste que 400 ou 500 grammes d'utilisable. Actuellement la tourbe est exploitée sous forme de terreau horticole.

    L'ensemble des tourbières et zones humides doivent faire l'objet d'une protection accrue car leur disparition serait fortement préjudiciable à toute une partie de la flore (ex : les plantes carnivores) et de la faune (insectes pollinisateurs,ainsi que divers batraciens et serpents notamment les vipères.)

    Lieux de talents des plantesmottes de tourbe déterrées et mises à sécher.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires